1314 - Transylvanie

- Une fois le groupe réuni, Einrich Hasseldorf nous montre le fameux grimoire : reliure en cuir marron, pages en vélin, c’est un traité ecclésiastique sur diverses cultes païens en Transylvanie, notamment sur d’anciens dieux des slaves, les Valaks. De nombreux passages sont effacés par l’usure. Un passage traite spécifiquement de Kuppala :
“… Svarog (?). Bag le Bog (?) est plus important…
… présence d’un Démon sous les Carpates… dort jusqu’à ce qu’il soit prêt à…
… sa malveillance se perçoit dans l’apparition de la fleur sacrée de Kuppala, de couleur rouge sang.
… sacrifices de nourrissons…”

- Un visiteur fait irruption dans la pièce : cheveux roux non peignés, yeux brillants de puissance, il porte une lance et une cuirasse romaine mal ajustée, c’est Havnor (ancien Dieu Magyar de la foudre et du tonnerre) que nous avons déjà rencontré un siècle auparavant dans la ville de Buda.
Il plante sa lance et déclare :
“Jadis je vous ai prévenu… le premier signe est arrivé… le cœur de la terre arraché…
Il s’agite et les anciens se lèveront…
… perte d’une terre sainte, dissolution d’un ordre religieux et déclin d’un puissant mage.
Il reste sept signes… ce qui ne peut être empêché doit être transformé”

(La perte d’une terre sainte fait référence à Acre qui a été repris en 1291 par les musulmans, la dissolution d’un ordre religieux à la chute des Templiers, mais le déclin d’un puissant mage ?…)

- Il reprend connaissance et semble avoir changé de personnalité. Il dit s’appeller Octavio et vient d’Aquincum (ancien nom d’Obuda et une des capitales de l’Empire Romain entre le 1er et le 5ème siècle après JC). quand on lui rappelle les signes il dit avoir des visions.
Le 1er signe est clair pour lui mais pas les autres : il voit le mage assailli de l’intérieur, il ne trouve pas le repos.
Le 2ème signe est encore vague :
“Le passage des ans et les feux des vertueux nous sépareront des nôtres, les enfants honniront leurs parents et les tueront dans leur lit, le frère portera la main sur son frère.”

- Karl Van Der Dricht tente de percevoir l’aura d’Octavio : il ne perçoit soudain plus son environnement et tout se met à bouger autour de lui, des ombres menaçantes et des tentacules l’entourent, derrière lui se dresse une immense silhouette de ténèbres armée d’une gigantesque faux. Karl se réveille au moment où la faux lui tranche la tête.

(Rappel sur les “nuits de Kuppala” : partage du sang entre les Tzimisces et la terre de Transylvanie avec une coupe en argent. Nous avions vu des esprits, des sortes de petits démons, apparaître et se faire massacrer par les Tzimisces.)

- 2 nuits plus tard Zelios arrive accompagné d’un messager mortel porteur d’une sacoche scellée qu’il remet à Vladimir Stavros. Il apporte les salutations de son maître et attend notre réponse. La lettre est signée Myca Vykos :
Il demande qu’on lui rende le service qu’on lui doit depuis 1 siècle.
Une de ses vieilles connaissances, un Tremere dénommé Goratrix, est convoqué à Ceoris, la forteresse des Tremeres au sein des Alpes de Transylvanie. Nous devons aller à Timisaora dans la crypte de la chapelle du Saint Sépulcre où nous rencontrerons Goratrix. Ensuite nous l’escorterons jusqu’à Ceoris en le protégeant notamment des Tzimisce qui voudraient sa peau.

- Zelios s’exclame :
“C’est parfait… Ceoris, cela mettra le Démon au repos”
Il nous explique qu’il a en effet découvert pourquoi il érige des chateaux : pour construire une toile géomantique sur des lignes telluriques capable de lier Kuppala !
Il revient dans ses contructions pour graver des runes sur les chateaux des Sept Cités. Il lui reste à s’occuper de Vintila Besarab et d’un autre qui “doit s’agir” de Ceoris mais que “personne n’a jamais vu”.
Ces révélations lui ont été faites par on ne sait quels géomantiens égyptiens (les meilleurs Her Spiegel, les meilleurs…)

- Nous partons avec quelques hommes de la garde de Kronstatd, Einrich ne nous accompagne pas, prétextant quelques affaires urgentes à régler. La route vers Timisoara est pire que prévue à cause du climat mais pas d’incident notable. Nous nous arrêtons à l’auberge du Signe Doré, non loin de la chapelle où nous retrouvons les agents de Vykos. Ils sont habillés à la mode byzantine ce qui est inhabituel dans la région. La chapelle a l’air inoccupée.

- Goratrix est gardé par 2 Assamites dont Husaïn Al Fatim. Il nous prévient que le Tremere représente un danger avant de le libérer, en précisant que son contrat s’arrêtait là. Ensuite il déverrouille la porte d’une cellule, attrape une jeune femme baillonéee et la balance à Goratrix au moment où il le dépieute.
Habillé comme un noble de la cours de France, le regard haineux du caïnite est fixé droit devant. Dès que le pieux est retiré de son cœur il se jette sur la fille et la vide.

- Nous nous entretenons avec lui :
Ceoris est le berceau du clan Tremere, protégé de la vision des non Tremeres par des puissants rituels. Les rares à en avoir trouvé le chemin n’en sont pas revenus.
Goratrix a endossé la responsabilité des affaires Tremeres en France. Il était impliqué dans l’Eglise. Très contrarié par l’avènement des Templiers, certains infiltrés par un groupe de mages, la Cabale de la Pensée Pure, dont une partie, le Coeur Céleste, est opposée aux Tremeres depuis longtemps.
Il a décidé de lutter contre le Temple mais n’a pas réussi à infiltrer l’ordre et il a fini par influencer le Roi de France pour qu’il se retourne contre eux.
Il a agit pour le bien du clan Tremere mais Tremere et les autres dirigeants pensent qu’il a précipité les événements et veulent le punir pour cela. Tout ce qu’il a fait pour le clan est “sacrifié pour des raisons de légendes et de mythes”.
Il parle en fait des mêmes signes que ceux liés à Kuppala !
Selon lui les Templiers possédaient l’Arche d’Alliance et le Saint-Graal mais le trésor a quitté la France avant qu’il ne puisse s’en emparer. “Les Tremeres ont choisi leur condition vampirique alors que les autres caïnites ont été maudits. Nous sommes différents.”

Le lendemain nous partons avec nos chevaux, un chariot et quelques hommes d’Einrich pour nous nourrir et monter la garde pendant la journée
En discutant avec Goratrix nous apprenons que :
- Goratrix fait partie du “Conseil des 7”, sorte d’instance dirigeante du clan Tremere
- Les protections de Ceoris empêchent les non Tremeres d’approcher mais pas d’en repartir
- Goratrix connait Vykos du temps où les 2 étaient des mages mortels (il existait une opposition entre les 2), Vykos a été étreint avant que les Tremeres deviennent Caïnites
- Tremere pense que les Signes annoncent la Géhenne, la fin des vampires, mais Goratrix n’y croit pas

Pendant 2 nuits nous traversons la forêt, en dormant le jour dans des grottes, ensuite nous abordons les montagnes en nous dirigeant vers la ville d’Alkedit pour y faire halte. Le troisième jour, nous sommes tirés de notre sommeil (plus ou moins difficilement) par des bruits de combats à l’entrée de la grotte dans laquelle nous nous sommes cachés. Karl et Fey entendent avec Augure que les humains/goules qui ont attaqué nos gardes ont été envoyés par le seigneur Besarab. Spike Spiegel se dissimule dans les ombres pour prendre les intrus à revers alors que les autres les attendent au fond. Goratrix entreprend un rituel rapide pour empêcher les intrus de pouvoir approcher trop près et Karl les attend au milieu pour les distraire. Les intrus sont en armure et portent des torches. Leurs épées sont dégainées, leurs arbalète chargées et ils possèdent des pieux, ce qui ne laisse aucun doute quant à leurs intentions. Après avoir été un peu déconcertés par le vieillard boiteux qu’ils découvrent au milieu de la grotte, l’un des intrus enflamme un carreau d’arbalète et s’apprête à tirer sur Karl quand Spike sort de l’ombre et lui tranche la gorge. Un flot de sang s’échappe de son voisin, sortant de ses pores et de sa bouche, et se dirige vers Goratrix qui l’absorbe. Le malheureux s’écroule, inerte.
Une fois le dernier maitrisé nous l’interrogeons. Leur maître est Dragomir Besarab, un seigneur local qui les a envoyé pour nous tuer et capturer Goratrix. D’autres nous cherchent dans la région et nous pistent pour nous attaquer de jour.

Incapables de rester éveillés beaucoup plus longtemps, nous nous rendormons jusqu’à la tombée de la nuit non sans nous être rassasiés sur les corps des 3 hommes de main. Le lendemain Karl fait appel au aigles grace à ses pouvoirs d’animalisme afin que ceux-ci repèrent pour nous les humains des alentours.
Au prix de quelques détours pour progresser avec le plus de discrétion possible, nous arrivons dans le courant de la 6ème nuit à Alkedit. Une auberge dont l’enseigne représente un cerf attire notre attention à cause des chevaux frappés du symbole de l’ordre Chevaliers Teutoniques qui se trouvent devant.

Karl et Goratrix entrent dans l’auberge pendant que Fey, Spike et Vladimir montent la garde dehors et se tiennent prêts à intervenir au cas où les choses tourneraient mal. L’auberge est pleine de chevaliers teutoniques qui se retournent vers Karl et Goratrix lorsque ceux-ci entrent dans la grande salle. Les chevaliers semblent sur le qui-vive, et certains semblent manifestement faire des tours de ronde en prenant la direction d’un couloir. L’aubergiste informe Karl que les chevaliers ont réservé toute l’auberge pour quelques nuits. Goratrix paraît très intéressés par ces chevaliers teutonique. En fait il pense qu’il sont d’anciens Templiers déguisés et qu’ils transportent un trésor avec eux.

L’aubergiste n’ayant plus de chambre disponible, il propose de nous loger chez lui pour la nuit…

Contrairement à ce que nous avions pu ressentir en présence du fragment de Vraie Croix, ici rien ne nous met mal à l’aise. Nous doutons que le trésor soit l’Arche d’Alliance comme Goratrix semble le penser, mais il précise quel’Arche n’est pas nécessairement un objet sacré.

Les chevaliers sont une vingtaine, Goratrix et Karl ressortent après avoir réglé l’aubergiste pour faire un point avec nous sur la situation. Nous contournons le bâtiment et repérons la fenêtre correspondant à la pièce gardée par les chevaliers. Vladimir se transforme en forme ténébreuse et se glisse par la fenêtre : comme prévu 2 chevaliers montent la garde sur une malle se trouvant au ilieu de la pièce.

Nous quittons les alentours de la taverne pour chercher un refuge vers lequel nous pourrons nous replier après avoir volé l’objet. Le sous-sol d’une bâtisse récemment abandonnée paraît convenir. Goratrix y reste pour protéger notre cachette avec ses rituels.

De retour à l’auberge, Karl et Vladimir, sous la forme de flaques ténébreuses et sanglantes, pénètrent dans la pièce par la fenêtre. Vladimir assombrit la pièce avec une sphère de ténèbre tandis que Vladimir reprend forme humaine. Les 2 chevaliers se mettent à donner des coups à l’aveuglette et à crier mais les sons sont étouffés par l’épaisseur des ténèbres du Lasombra. Vladimir est touché par l’épée d’un des chevaliers mais parvient à ouvrir la fenêtre. En plus des épaisses ténèbres qui emplissent la pièce, un tentacule noir est invoqué par Vladimir. Malheureusement ce seul tentacule ne parvient pas à mettre hors de combat les 2 chevaliers. Karl se dirige à tâtons vers la malle, l’ouvre et en sort ce qui semble être un petit coffre sculpté. Spike retourne discrètement au coin du bâtiment et tend une embuscade aux éventuels chevaliers qui viendraient de l’extérieur.

1314 - Transylvanie

Vampires Blood Chronicles lilitu